naze


naze

1. nase ou naze [ naz ] n. m.
• 1835; it. ou provenç. naso, lat. nasus nez
Fam. Nez. blair, 2. pif. naze 2. nase ou naze [ naz ] adj.
• 1840, -1835 « syphilitique »; p.-ê. de nase « morve (des équidés) »
Fam. En mauvais état. 2. fichu, foutu, 2. mort. Ma voiture est nase. (Personnes) Très fatigué. Il est complètement nase. crevé.

nase ou naze nom masculin (italien naso, nez) Argot. Nez. ● nase ou naze adjectif (argot nase, syphilitique) populaire. Qui est cassé, hors d'usage, qui ne fonctionne plus ou qui fonctionne mal : La télé est complètement nase. Stupide, idiot, un peu fou ou un peu ivre.

I.
⇒NASE, NAZE1, subst. masc.
A.Arg. et pop. Nez. Trous de nase. Qu'est-ce que je lui ai passé (...) un pain que je lui fous dans l'œil pour commencer, et puis, au retour, je le mouche avec mon coude... En plein nase (SARTRE, Âge de raison, 1945, p.271).
Locutions
Avoir qqn dans le nase. ,,L'avoir en aversion`` (ESN. 1965).
Friser son nase. Être mécontent. Mot à mot: faire son nez... [,,] J'en r'mouch' qui frisent pas mal leur nase À caus' des propos incongrus... [``] (Loynel, ch. 184. [ = chanson, vers 1840]) (LARCH. Suppl. 1889, p.110).
En avoir plein le naz. ,,Avoir bu plus que de coutume (lieut. Sambarbier, 20e class., 1918)`` (ESNAULT, Notes compl. Poilu, 1957 [1919]).
En compos. Naze-en-l'air. ,,Sobriquet d'un adjudant qui marche la tête rejetée en arrière; 109e Inf. 1916-17 (Demeure, 1919)`` (ESNAULT, Notes compl. Poilu, 1957 [1919]).
B.P. anal.
1. GÉOGR. Cap (v. nez sens géogr.). Tout l'ignoré de la mer est là. Les promontoires, les caps, les finistères, les nases, les brisants, les récifs, sont, insistons-y, de vraies constructions. La formation géologique est peu de chose, comparée à la formation océanique (HUGO, Travaill. mer, 1866, p.276).
2. MAR. ,,Avant, cap d'un navire`` (JAL. 1848).
Prononc. et Orth.:[na:z]. ESNAULT, loc. cit.: naz. Étymol. et Hist. 1835 arg. naze «nez» ([F.-V. RASPAIL], Réforme pénitentiaire ds Le Réformateur, 20 sept., p.2); 1840 nase (LYONEL, Chanson ds LARCH. Suppl. 1889, p.110). Prob. empr. à l'ital. naso (nez).
II.
⇒NAZE2, adj. et subst.
Arg. (Sujet) atteint de syphilis. Un naze comme les toubibs en avaient rarement vu lui avait fait (...) paumer les deux cannes (Pt Simonin ill., 1957, p.272). Nous n'étions pas soignés à l'infirmerie de Metray, pas plus que nous ne le sommes ici. Naze (ou plombé) Divers va chaque semaine à la piqûre qu'il appelle comme les autres malades, la piquouze (J. GENET, Miracle de la rose, 1947, p.351 ds CELLARD-REY 1980).
P.ext. Corrompu, abîmé, ne valant plus rien. C'était pas de la marchandise naze. Du superluxe, rue du Faubourg Saint-Honoré (A. BOUDARD, La Cerise, 1972, p.234, ds CELLARD-REY 1980).
Prononc. et Orth.:[na:z]. CELLARD-REY 1980: nase, naze; LE BRETON 1960: naze. Étymol. et Hist. 1. 1928 nase, nasi «syphilis» (LACASSAGNE, Arg. «milieu», p.283); 1935 id. «syphilitique» (ID., op. cit., éd. 1935, p.286); 2. 1957 p.ext. naze «gâté, pourri» (Pt Simonin ill., p.222). De nazi «maladie vénérienne» (dep. 1878, RIGAUD, Dict. jargon paris., p.232), lui-même prob. altération de laziloffe «id.» (dep. 1836, VIDOCQ d'apr. ESN.), comp. de loffe (qui avait pris dans les comp. le sens de «mauvais, faux») et de lazi qui pourraît être une formation largonji à partir de nase «morve», vivant en wallon et en mosellan, et empr. à l'all. Nase «nez» (FEW t.16, p.598a). Voir ESN. et CELLARD-REY.

1. nase ou naze [nɑz] n. m.
ÉTYM. 1835; ital. ou provençal naso, du lat. nasus. → Nez.
Pop. Nez.
0 Alors, en tout, ça m'en fait des sacs (billets de mille) qui me passent sous le naze (…)
P. Guth, le Naïf sous les drapeaux, III, II, p. 97.
————————
2. nase ou naze [nɑz] adj.
ÉTYM. 1917; var. nazi au sens 1; probablt de nase, faux nase, maladies des chevaux (morve) et des moutons, du rad. du lat. nasus « nez »; d'abord comme n. le nazi (1878), lazi dès 1836, au sens de « syphilis ».
1 Argot (vx). Syphilitique.
1 Naze (ou plombé)1, Divers va chaque semaine à la piqûre (…)
Jean Genet, Miracle de la rose, in Cellard et Rey.
1. Dans ce contexte : atteint de blennorragie.
2 (Mil. XXe). Mod. et fam. De mauvaise qualité; gâté. Par ext. En mauvais état. Foutu, pourri. || Mon briquet, ma télé est nase (naze). || « J'ai viré de mon sac tout ce qui était irrémédiablement naze » (Cavanna, les Ritals, p. 222).
3 (Personnes). Ivre. || Il est complètement nase.
2 Autrefois, lorsqu'il était particulièrement naze, il nous esbaudissait en mangeant un verre à pied, un tampon buvard ou un parapluie.
San-Antonio, En peignant la girafe, Œ., t. II, p. 19.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Naze — shi (eingemeindet) 名瀬市 …   Deutsch Wikipedia

  • Naze'at — Type SRBM Service history Used by Iran[1][2] …   Wikipedia

  • Nazé — Country  Burkina Faso Region Centre Est Region Province Boulgou Province …   Wikipedia

  • naze — aze, n. [See {Ness}.] A promontory or headland. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Naze — For the Japanese city with a similar name, see Naze, Kagoshima. For the Norwegian cape with a similar name in English, see Lindesnes. For the peninsula in Antarctica with dinosaur fossils, see James Ross Island. Landscape of the Naze The Naze is… …   Wikipedia

  • Naze — 28° 22′ 38″ N 129° 29′ 38″ E / 28.3772, 129.494 Naze …   Wikipédia en Français

  • naze — n.m. Syphilis. Cloquer le naze, attraper ou transmetttre la syphilis. □ naze ou nazebroque adj. Syphilitique ; avarié ; fou ; pas en forme, un peu abruti. / Cassé, détraqué, qui ne fonctionne plus : Une mécanique complètement naze …   Dictionnaire du Français argotique et populaire

  • Naze — Original name in latin Naze Name in other language Nase, Naze State code JP Continent/City Asia/Tokyo longitude 28.36667 latitude 129.48333 altitude 192 Population 41365 Date 2012 01 19 …   Cities with a population over 1000 database

  • naze — /neɪz/ (say nayz) noun → headland (def. 1). {probably from Naze, a headland in SE England} …   Australian English dictionary

  • Naze — /nayz/, n. The, Lindesnes. * * * …   Universalium